Cercle des Solidarités Francophones

Vous êtes ici : Accueil du site > Nos Actualités 2019 > Déjeuner de la Francophonie 2019 > Déjeuner de la Francophonie : parole à l’association Défense de la Langue (...)
Publié : 7 juillet

Déjeuner de la Francophonie : parole à l’association Défense de la Langue Française (dlf)

En ce Samedi 29 Juin 2019 à Paris de 13h à 16h à LA CHAUFFERIE, 2 bd de Denain 75010 près de la gare du nord, le Cercle des Solidarités Francophones a eu le plaisir de recevoir : Mr Jean-Marc SCHROEDER, administrateur de l’association Défense de la Langue Française (dlf) basée à Paris 16ème qui a pour devise : "Ni laxisme, ni purisme". Cette association est présidée par Xavier DARCOS, de l’Académie française, chancelier de l’Institut. Le réseau vit à travers de nombreuses délégations en France et l’étranger y compris à destination d’un public très jeune : Cercle des enfants de "Défense de la langue française" (dont l’objectif est d’ouvrir des bibliothèques pour les enfants (jusqu’à 12 ans) dans les pays qui souhaitent s’initier à la langue française ou la promouvoir (première action en Guinée équatoriale).

Notre invité nous a remis un exemplaire de leur revue trimestrielle (1er trimestre 2019). www.langue-francaise.org/dlf271.pdf

Lire un extrait consacré à : Le français pour Lorànt Deutsch, acteur et écrivain français.

PDF - 1.3 Mo
Le français pour Lorànt Deutsch

[petit aparté, je vous invite à regarder le film : A Toute Berzingue ! Laon ! le talent de L.Deutsch n’est plus à démontrer ! lien ci-dessous à recopier :]

https://m.youtube.com/watch ?v=5Wqpd41ZEzU&feature=youtu.be

A noter également, la sortie d’un article dans "Le Figaro Magazine" du 28 juin consacré à : La langue française fait de la résistance.

OBJECTIFS DE "DÉFENSE DE LA LANGUE FRANÇAISE" :

Maintenir la qualité de notre langue, tout en ayant le souci de son évolution : tel est l’objectif de "Défense de la langue française". Créée en 1958, cette association (loi de 1901) réunit près de 3 000 membres, en France et hors de France. Indépendante de tout courant de pensée religieux, philosophique ou politique, elle fonctionne essentiellement grâce aux cotisations de ses membres. Cela lui permet d’avoir des liens constructifs avec les organismes publics concernés par la langue française, en particulier l’Académie française, et avec la Délégation générale à la langue française et aux langues de France.

Les activités les plus connues de "Défense de la langue française" sont la publication de sa revue, le prix Richelieu et ses concours de langue française :
- Le Plumier d’or, organisé à l’occasion de la Semaine de la Francophonie, destiné aux élèves de 4ème des 750 collèges participants, organisé avec le soutien de la Marine nationale et du Sénat. L’épreuve comprend 2 parties : des exercices de langue (syntaxe, orthographe, vocabulaire, culture générale) et une expression écrite,
- et La Plume d’or, pour les étudiants des Alliances françaises (5000 candidats) dans le monde entier, avec le soutien du Sénat (Sénateur Jacky Deromedi représentant les Français établis hors de France). L’épreuve, qui a lieu le 20 mars, consiste en la réponse à des questions éliminatoires, puis une expression écrite. Le lauréat est invité à Paris.
- Le prix Richelieu 2019 : remis le 6 avril dernier, au cours d’un déjeuner dans les salons du palais du Luxembourg à deux journalistes de radio qui sont : Wendy Bouchard, animatrice à Europe 1 et coauteur de L’almanach des amoureux des mots (Larousse, 2017, réédition 2018) ; et Mathieu Vidard, animateur, depuis septembre 2006, de « La tête au carré » sur France Inter.

Pour compléter ce descriptif, notre intervenant nous a parlé également de :
- Assurer aux Français l’accès à l’information et à l’expression en langue française, en France, dans tous les actes de la vie, conformément à la loi,
- Assurer la sauvegarde des qualités qui ont longtemps valu au français la précellence au sein des langues européennes, en s’opposant en particulier à l’invasion incontrôlée et nuisible, des vocables étrangers,
- Freiner l’invasion anarchique des mots étrangers,
- Enrichir le français pour l’adapter à la vie moderne,
- Œuvrer à son rayonnement dans le monde.

A travers des exemples concrets : remise du Prix de l’Académie de la Carpette anglaise (prix d’« indignité civique ») à un membre des élites françaises qui, selon son jury, s’est distingué par son acharnement à promouvoir la domination de l’anglais en France et dans les institutions européennes au détriment de la langue française et son contraire : Les Tapis rouges (les personnalités défendant le mieux la langue française), le respect de la Loi Toubon du 4 août 1994 (loi qui prévoit l’emploi du français dans les différentes circonstances de la vie sociale telles que le travail, la consommation, la publicité, les médias, les services publics, l’enseignement et la recherche), la Loi Fioraso de 2013 (certains enseignements supérieurs peuvent être dispensés en langue étrangère), le respect du français dans l’organisation des Jeux Olympiques : Paris 2024 (et son slogan en anglais « Made for sharing ») bénéficiera de plusieurs dérogations en matière d’urbanisme et de publicité, le développement du "globish", contacts récurrents avec : les journalistes, les médias, les personnes en responsabilité et enfin les "faiseurs de dico" (Larousse et Robert).

Les membres de "Défense de la langue française" sont invités à participer :
- au travail des cercles spécialisés (domaines scientifique et technique, médecine, presse, sports et loisirs, Europe et monde),
- à l’observatoire de la langue et à l’application de la loi du 4 août 1994,
- aux déjeuners avec un conférencier de prestige,
- aux réunions de contact et de travail dans diverses villes. Le tarif normal des cotisations (adhésion et abonnement) est de 42 € par an.

Retrouvez le Bulletin d’adhésion à "Défense de la langue française" en pièce jointe.

http://www.langue-francaise.org/

Documents joints