Cercle des Solidarités Francophones

Vous êtes ici : Accueil du site > La francophonie : Culture et Loisirs > Mission de la Secrétaire générale, Madame Michaëlle JEAN, de la Francophonie à (...)
Publié : 30 avril

Mission de la Secrétaire générale, Madame Michaëlle JEAN, de la Francophonie à Madagascar

Communiqué de presse CP/SG/18

Paris, le 29 avril 2018

Mission de la Secrétaire générale de la Francophonie à Madagascar

C’est toute la Francophonie qui est préoccupée par les tristes et regrettables évènements du 21 avril dernier à Antananarivo, et la Secrétaire générale, Madame Michaëlle Jean, impatiente de revenir à Madagascar, exprime sa sympathie aux familles endeuillées et aux blessés. Elle arrivera ce dimanche 29 avril et en appelle à la responsabilité de toute la classe politique malgache pour privilégier le dialogue, dépasser ses antagonismes.

« Ne pas mettre en péril les acquis et les efforts consentis durant ces dernières années, Madagascar a déjà trop souffert. Ne pas éprouver davantage la vaillante population malgache, qui s’échine, travaille sans relâche pour améliorer ses conditions de vie. Je serai à l’écoute et j’invite tous les acteurs politiques à s’inscrire dans un exercice démocratique qui accepte la confrontation des idées sans verser dans la violence et les exhorte à s’engager vers un dialogue inclusif pour le bien de l’ensemble de la nation. Le processus électoral doit pouvoir se dérouler dans le calme et le plein respect des institutions. »

La Francophonie renouvelle sa solidarité envers Madagascar ainsi que sa disponibilité à appuyer le processus électoral malgache et à contribuer à l’apaisement de l’environnement politique.


En clôture de sa Mission à Madagascar (Seul le texte prononcé fait foi)

Je quitte Madagascar, et je veux remercier tous les acteurs politiques, le Président de la République, le Gouvernement, les chefs de partis politiques de l’opposition et de la majorité, le Président du Sénat, le Président de l’Assemblée nationale, le Président du Conseil national de Réconciliation (CFM) que j’ai rencontrés pour évaluer la situation.

Partout j’ai noté une volonté d’entrer dans une dynamique de dialogue, dans le respect des acquis démocratiques de 2013.

Des discussions s’imposent et il faut que le dialogue l’emporte, comme un devoir et une responsabilité individuelle et collective.

Cet exercice déterminant, dans l’intérêt général et le bien commun permettra de conduire de manière concertée un processus électoral apaisé.

Je salue toutes les initiatives internes qui œuvrent dans ce sens.

Je remercie également les représentantes et les représentants de la Communauté internationale à Madagascar. À l’issue de notre rencontre nous sommes convenus sommes convenus d’une action concertée et coordonnée pour un accompagnement efficace de Madagascar dans ces moments difficiles.

L’OIF compte 58 Etats et gouvernements membres, et 26 pays observateurs. Pour plus de renseignements sur la Francophonie : www.francophonie.org

Retrouvez les 2 discours des 29 et 30 Avril, de M.JEAN aux liens suivants :

https://www.francophonie.org/Declaration-de-Michaelle-Jean-a.html

https://www.francophonie.org/Declaration-de-Michaelle-Jean-a-48823.html

« Préservez de toutes vos forces ce que vous avez durement et fièrement regagné en 2013 : la mise en place de toutes les institutions, le retour de l’Etat de droit et par dessus tout, la démocratie ; en sachant que tout est perfectible. Vos idées comptent. Exigez de les exprimer dans un climat apaisé, sans violence, sans risque de dérapage. Aujourd’hui le monde retient son souffle et veut vous voir réussir. Le monde veut vous voir porter et vivre un processus électoral dans les meilleures conditions. » a déclaré Michaëlle Jean.