Cercle des Solidarités Francophones

Vous êtes ici : Accueil du site > La francophonie : Culture et Loisirs > SECRETS D’INFO, L’enquête : la francophonie, une mine d’or ?
Publié : 1er février 2016

SECRETS D’INFO, L’enquête : la francophonie, une mine d’or ?

Je vous recommande d’écouter / de revoir l’émission : Secrets d’info par Matthieu Aron le vendredi à 19h20 sur France Inter, qui était consacrée le 29/01/16 au thème : La francophonie : une mine d’or ?

La francophonie serait-elle un nouveau champ de bataille de la guerre de l’information ? Et les vastes zones géographiques où elle est implantée, des sphères d’influence à conquérir ? Sans aucun doute. Et c’est aussi un marché lucratif qui déchaine les convoitises - en Russie, Chine, Israël... - quand on sait que, fin 2014, on comptait 275 millions de francophones répartis sur les cinq continents, et qu’en 2025 on en prévoit 400 millions, et près de 800 millions en 2050.

►►► L’enquête complète de Claude Guibal à écouter et à lire ici :

http://www.franceinter.fr/emission-lenquete-la-francophonie-une-mine-dor

Un marché colossal en perspective

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : selon un rapport du World population Prospect de l’ONU, confirmé par l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), en 2014, la francophonie ce sont 275 millions de francophones en 2014, 400 millions en 2025 et entre 700 et 800 millions en 2050.

L’analyse d’Yves Bigot, directeur général de TV5 Monde :

"Ca dit tout en matière économique - de croissance, d’emploi - d’influence culturelle, géopolitique, stratégique, voire militaire. Sur les 275 millions, il y en a environ 100 millions qui sont au nord et le reste est au sud. Et en 2050, la répartition sera identique car il n’est pas prévu que notre démographie augmente. En revanche elle va totalement exploser en Afrique. L’avenir de la francophonie n’est donc pas en France, ni au Canada, ni au Liban ni au Vietnam, il est en Afrique ".

Un tel marché, en Afrique et ailleurs, déchaine les convoitises. En particulier celles des chaînes d’information, redoutables armes d’influence. TV5 Monde et France 24 ne sont plus toutes seules. D’autres chaînes étrangères arrivent, qui émettent ou vont émettre en français : I-24 news, l’israélienne. Russia Today (RT), la russe. Il y a aussi les Africains d’Africable, d’Africa 24, d’Africanews. Sans parler d’Al-Jazeera en Français, véritable serpent de mer dont le lancement, régulièrement annoncé, a été reporté sine die. Yves Bigot en est sûr : ce jour-là devrait alors voir déferler la BBC et CNN, car pas un opérateur ne voudra rester absent de ce marché. Un marché sur lequel la Chine, première puissance économique mondiale ne pouvait pas être absente.

Dominique CAILLET

courriel : dominique.caillet@orange.fr

Vice Président Animation du réseau des Correspondants en France